Bodhisattva

 

Hakuin     Daruma/Bodhidharma

 

Dans la conscience totale de sa réalité
momentanée et vide, le bodhisattva connaît un
désespoir au-delà du suicide, le désespoir
absolu qui est le sens étymologique du nirvâna.
C’est l’évanouissement des illusions touchant
tout espoir de sécurité, de repos, de gain.
C’est la reconnaissance de la défaite finale de
toutes les ruses de l’égo. Et l’égo s’évanouit
avec les illusions où il ne rencontrait que vide
dans sa résistance acharnée contre le vide,
souffrance dans sa fuite devant la souffrance,
et contraction dans son effort pour se
décontracter. Mais, en s’évanouissant, il
s’abandonne au vide même où resplendissent le
soleil, la lune, les étoiles.

Alan Watts

retour au texte